Jo Spiegel​ : une volonté de réfléchir avec les citoyens

Publié par

À l’occasion de l’Université des Cheveux Blancs, Jo Spiegel a accepté de se livrer sur son expérience d’élu de Kingersheim, Alsace, France, ses convictions, ses projets et à invité l’audience à échanger sur ce sujet. Ce fut aussi l’occasion de nous rencontrer et de dédicacer son livre intitulé “Et si on prenait enfin les électeurs au sérieux”.

Jo Spiegel mène des expérimentations et sillonne le pays pour expliquer sa philosophie de gestion participative et raconte dans ses livres les recettes de sa longévité d’élu à travers certaines phrases chocs et des questionnements qui l’animent : « Les gens se demandent si les hommes au pouvoir œuvrent pour y rester ou pour être au service du bien commun », « Comment passer d’une « démocratie providentielle » à une « démocratie construction », dans laquelle on s’implique ? »

Il milite aujourd’hui pour une démocratie de fatalité, c’est à dire: mettre sur la table des désaccords pour construire des accords. Pour cela il relève 3 axes: 1/Je dis ce que je fais et je fais ce que je dis. 2/Introduire la sobriété, la simplicité, parmi celles et ceux qui se sont engagés. 3/Il faut travailler à une légitimité par le processus: comment associer le citoyen.

Il est habité par 3 convictions: 1/Il nous faut concilier démocratie et exigence. 2/Conjuguer démocratie et transformation. 3/Fertiliser la démocratie avec la dimension spirituelle.

Pour plus d’infos : https://www.ville-kingersheim.fr/Democratie/Le-Maire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s