Dans les fourneaux de la boulangerie Pain et Partage

Publié par

Il existe plus de 30 000 boulangeries en France !

En quoi les boulangeries Pain et Partage sont-elles différentes ?

IMGP0407

C’est un concept de boulangerie solidaire qui participe à la réinsertion professionnelle. De plus, Pain et Partage est engagé dans la fabrication de pains Bio et sans additifs et elle s’approvisionne localement afin de favoriser les circuits courts.

Le concept de boulangerie solidaire englobe à la fois un volet insertion, un volet formation et un volet nutritif (circuits courts, produits bio, absence d’additifs).

5 grands principes :

PAIN BIO 100% et sans additifs garant d’une alimentation saine pour la santé et pour la planète

DEMARCHE INCLUSIVE ET APPRENANTE permettant l’accueil et la professionnalisation de salariés en parcours d’insertion

REPARTITION EQUITABLE DE LA VALEUR AJOUTEE pour l’ensemble des parties prenantes de la filière blé/farine/pain permettant à chacun d’assurer son avenir et d’investir à long terme sur son territoire

APPROVISIONNEMENTS LOCAUX qui garantissent la traçabilité et favorisent l’agriculture de proximité

ETHIQUE, SOLIDARITE ET INNOVATION comme principes d’action de l’entreprise coopérative

Cette visite  nous a permis grâce aux explications économiques et humaines d’Emmanuel Chasseriaud de comprendre le fonctionnement d’une boulangerie de l’ESS qui aide des personnes éloignées de l’emploi, et rencontrant des difficultés sociales et professionnelles à retrouver le chemin du travail.

IMGP0412

Pain et Partage a ouvert cette boulangerie solidaire (réseau Bousol) mi-mars 2018, au 35 avenue Gustave Eiffel, dans la zone du phare à Mérignac, dans un local de 300 m².

L’aménagement du site (675.000 euros d’investissements) et les recrutements (5 emplois en année 1 ; 9 emplois en année 2) ont démarré avec un objectif de 250.000 euros de chiffre d’affaires (1.000 pains par jour) dès le premier exercice. Les clients de Pain et Partage sont pour l’essentiel des collectivités (70% par appel d’offres).

La partie pratique, gérée par Sylvain Le Lay, vise à socialiser et à intégrer dans le monde du travail des personnes déstructurées pour lesquelles un accompagnement au quotidien est nécessaire. Le but de cette formation n’est pas de fournir des débouchés dans la boulangerie, mais de permettre à ces personnes de s’intégrer dans le domaine de l’agroalimentaire.

 

 

Le projet a été financé et accompagné par le Feder, le Conseil Régional, Bordeaux Métropole, Aquitaine Active, Bordeaux Inter-Challenge, des fondations privées et la ville de Mérignac.

Toujours inscrit dans sa démarche de partage associatif, cette société a lancé un projet avec la  société Expliceat (www.expliceat.fr) qui lutte contre le gaspillage alimentaire en leur offrant la possibilité de recycler dans leurs locaux le pain rassis généré en produits de pâtisserie grâce à la machine encore expérimentale et « secrète » de l’image ci-dessous !!!

IMGP0418

Des visites de cette société et de bien d’autres sont organisées par Bienvenueencoulisses  

N’hésitez pas à vous inscrire

 

!cid_image001_png@01D48987

Alain

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s