METAMORPHOSE(S)

Publié par

Le muséum de Bordeaux, en lisière du Jardin public, s’achemine vers la fin de sa rénovation. L’exposition faite sur la façade du CIAP (Centre d’Interprétation de l’architecture et du patrimoine , Bordeaux Patrimoine Mondial), offre un aperçu de ce chantier mené dans le respect de l’architecture de l’Hoel de Lisleferme, des exigences de conservations des collections et le désir de mieux recevoir tous les publics.

img_1745a

Dès sa fondation en 1791, le Muséum de Bordeaux contribue à l’évolution du regard porté par l’Occident sur la nature. Ses collections servent à la description et la connaissance du vivant. En 1881, un public averti les découvre dans l’ancien Hôtel de l’Académie, rue Jean-Jacques Bel.

En 1857, la ville acquiert l’Hôtel de Lisleferme, édifié en 1781 par l’architecte Richard-François Bonfin pour N.de Lisleferme, avocat au Parlement de Bordeaux en bordure du Jardin public, associant en un même lieu le jardin botanique, ses serres et un parc d’agrément.

img_1756

L’édifice subit d’importantes modifications; le cabinet d’Histoire naturelle, transféré en 1862, prend le nom de Muséum. Il est inscrit au titre des monuments historiques en 1935.

img_1747

Les années 1970 redéfinissent la nature comme un patrimoine international menacé. Les préceptes du développement durable voient le jour à la fin des années 1980. La prise de conscience de la richesse patrimoniale des collections permet d’imaginer un nouveau parcours muséographique. Dans ce contexte nait le projet de rénovation-extension du Muséum de Bordeaux, lancé par la Ville en 2006. Il s’agit de conjuguer une évolution scientifique et muséographique, avec les obligations liées à la conservation des collections et à l’accueil des publics, tout en mettant en valeur le bâti patrimonial. Ainsi se dessinent à l’extérieur, des transformations qui laissent le premier rôle à la façade historique, tout en participant à la nouvelle structure architecturale du site.

2-museum-histoire-naturelle-projet-w2

Après réhabilitation du pavillon administratif sur le site du Jardin public et la construction du Centre de Conservation des Collections au nord de Bordeaux, le chantier du Muséum débute en 2015.

2318-bordeaux_museum_histoire_naturelle_33

Le nouveau parcours permet de décliner le projet scientifique élaboré par l’équipe du Muséum et mis en espace par la scénographie du cabinet Die Werft Muséographie. L’objectif est de créer un lieu d’émerveillement, d’information, de débat et d’échanges autour des enjeux de l’environnement, contribuant à réintégrer l’humain dans la nature. Au premier étage, une salle est dédiée aux thématiques régionales et une autre aux grandes fonctions du vivant. Une fois sélectionnés, les spécimens ont fait l’objet de maquettes et de plans détaillés permettant de préciser leur position dans les nouvelles vitrines. A la livraison des salles équipées, le personnel du Muséum procède à leur installation.

Dans la galerie, aménagée au XIX° siècle pour l’installation du Muséum dans l’Hôtel de Lisleferme, de nombreux corps de métier s’affairent à la rénovation. Après l’isolation, la restauration du parquet et des vitrines, l’accrochage du squelette de la baleine, on procède à l’installation des modules de la nouvelle muséographie. La galerie conserve ainsi son cachet historique et sa valeur patrimoniale. Elle accueille la nouvelle exposition permanente, intitulée « La nature vue par les hommes ».

Renouveler les thématiques et les partenariats avec d’autres musées, universités ou centres de culture scientifique et susciter ainsi l’intérêt du public, imposait de disposer d’un vaste espace dédié aux expositions temporaires. Le cabinet Basalt architecture a proposé un extension en sous-sol, en avant du bâtiment, sous le jardin: 500m° modulables, divisibles en deux belles salles.

img_1754

Un monte-charge permet d’y acheminer les collections directement à partir du parvis. L’idée est une intégration subtile en surface de ces transformations à l’environnement historique. Elles font néanmoins du parvis un élément à part entière de l’architecture du site aujourd’hui.

muséea

Le salon ovale XVII°, un bijou patrimonial, est la seule pièce de l’Hôtel de Lisleferme véritablement conservée lors de la transformation du bâtiment en muséum au XIX° siècle. Il est remarquable par ses lambris sculptés représentant les quatre saisons, attribués au sculpteur Cabirol, et ses miroirs démultipliant les vues sur le Jardin public. Il vient d’être restauré avec soin; des sondages ont permis de retrouver, sous les restaurations antérieures la polychromie d’origine

img_1758

Lors de la transformation de l’Hôtel de Lisleferme pour y accueillir le Muséum en 1862, l’escalier monumental fut déplacé du centre vers l’extrémité sud de l’édifice. La balustrade en fer forgé fut néanmoins conservée. Elle est aujourd’hui mise en valeur grâce au traitement épuré de la cage d’escalier (et au passage de sa vedette Melle la girafe !!).

Elle a été consolidée de manière très discrète afin de répondre aux normes de sécurité. Des cercles de métal ont été ajoutés comme renforts dans les interstices des spirales. Une astuce pour les différencier sur place des éléments d’origine: ils ne sont pas rivetés, mais soudés.

1013250_606969535993203_1945142799_n648x415img_1760img_1761

Et pendant ce temps-là, que font les équipes et les prestataires spécialisés ?

Ils préparent les collections, rédigent les cartels, sélectionnent l’iconographie, réalisent les dessins pour les écrans multimédias… Ils travaillent dans les salles d’exposition mais aussi au Centre de Conservation des Collections, au laboratoire, à l’atelier ou derrière un ordinateur pour remplir des missions scientifiques, techniques ou administratives, toutes essentielles à la préparation de la réouverture.

 

 

Au fait, l’ouverture, c’est le 30 Mars, soyez prêt !!!

museum_logo_1

 

Alain

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s