Dernières soirées pour descendre les marches du Festival de Caves!

Publié par

            Le festival de Caves ouvre les portes des alcôves les plus secrètes de Bordeaux pour y présenter des performances jusqu’au 24 mai. Un nouveau millésime pour une sixième édition lancée en partenariat avec la ville de Bordeaux.

            Ce festival, organisé par le collectif Mixeratum Ergo Sum, décline sa version locale pendant deux semaines aux quatre coins de la ville, par ailleurs bien connue pour ses « caves »… Seront présentées huit créations, autant de compagnies interprètes, et une soirée créative carte blanche aux élèves du conservatoire. Comédiens solos, clowns non nécessairement tristes, collectifs et marionnettiste, présentent ou esquissent leurs propositions. Travail sur les mots, les émotions, les souvenirs, l’imaginaire. « Ce sont toujours des propositions de qualité, contemporaines, protéiformes à l’affiche. Aller dans des caves, dans le secret, permet la rencontre de l’autre, des échanges et le ressenti de vraies valeurs humaines. Explorer, toucher au coeur» révèle Clémentine Aubry, organisatrice.

De la profondeur de la cave à celle du texte

            Cette programmation bordelaise nécessite des réservations pour ces créations intimistes, sans en connaître initialement le lieu. Comment pourrait-il d’ailleurs en être autrement pour ces performances quasi clandestines ? Elles accueillent chez l’habitant, du théâtre en toute discrétion. Les initiés, rares, moins de vingt personnes par salle pour des règles de sécurité, y sont conduits, complices, chaudement vêtus pour partager un moment privilégié de théâtre.

            Pour l’actrice Natacha Roschio « Le rapport aux textes et à la voix, le jeu d’acteur est différent d’en surface. La pression souterraine amène à choisir puis à dire les textes différemment. Des interactions avec le public s’instaurent.» Tristan Piotto metteur en scène l’indique aussi, dans ce concept particulier « Le public fait partie des personnages invités à la fête».

Fan du festival, Rolland avoue en allant réserver ses places : «J’adore les textes. Et la cave sert le texte, stricto sensu. Un peu comme pour le vin, elle permet le meilleur de son expression. De plus, on sympathise avec des personnes, théâtreux ou bien propriétaires de caves ». Samedi 25 mai, pour la soirée de clôture pour ce millésime, le festival refera enfin  surface à la Maison Cantonale de Bordeaux-Bastide.

Réservation obligatoire

Par tél. : 07 69 93 72 22

Par courriel : festivaldecavesdebordeaux@gmail.com

En ligne  site www.helloasso.com

Maison Cantonale : 20 Rue de Châteauneuf, 33100 Bordeaux Bastide

Eric

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s