De la projection théâtrale au décor de rue où le langage de la lumière

Publié par

Comme par magie, les façades des monuments se couvrent de décor et de lumière. Cette magie-là, nous la devons à une technique mise au point au 17ème siècle par Huygens « la lanterne magique » marquant le début du spectacle animé projeté. S’emparant de ce procédé, une passionnée, éclairagiste de profession, fait renaître cette technique ( analogique à l’ère numérique) au sein de son entreprise Limelight.

C’est en effet une passionnée, Nicole Senediak, une sorte de Marie Poppins du 21e siècle ( c’est en regardant cette mythique nounou qu’est née en elle cette passion pour ce métier), qui est à l’origine de la création du studio Limelight à Bordeaux en1983, puis en septembre 2022 de la galerie Citylight: véritable vitrine de l’art lumière. C’est en cheminant sur les trottoirs du cours Balguerie Stuttenberg aux Chartrons que l’on découvre à la nuit tombée la vitrine animée de cette entreprise qui nous projette un instant au cœur de l’espace dans le « Big Bang ». La curiosité aiguisée, l’envie est née de découvrir sa fondatrice.

Senior reporter: Quelle est l’activité de Limelight ?

Nicole Senediak: « Limelight est spécialiste en matière de gestion d’images dans les domaines de l’institutionnel ( retransmission en direct ou décor projeté). Notre langage est la lumière. Notre objectif est de faire participer le public à la magie du spectacle visuel en animant les façades des monuments et en projetant des vidéos sur la vitrine de Citylight tous les soirs de 18 à 20h ». C’est ainsi que la mairie de Bordeaux m’a sollicité , tout comme l’an dernier pour illuminer la façade du Grand Théâtre pour Noël, du 10 décembre au 2 janvier, l’objectif étant de projeter une forêt sur la façade afin de véhiculer un message , une valeur » .

Senior reporter: Quelle est la technique employée ?

Nicole Senediak: « La technique est celle du Mapping où projection d’images lumineuses en utilisant le système de la lanterne magique de Huygens. Mais avant, il faut réaliser le Pani, c’est-à-dire l’image peinte. On relève les dimensions du bâtiment sur un calque, ensuite le graphiste reporte celles-ci sur une plaque vitrée ,dessine les motifs et les colorie. C’est ce Pani qui sera projeté en grand sur la façade à partir du balcon du Grand Hôtel».

Senior reporter: Parlez-moi de de la galerie Citylight ?

Nicole Senediak: « La réalisation de cette galerie est un projet mûri sur 10 ans, avec toutes les difficultés que l’on peut rencontrer tant sur l’implantation que sur la réalisation, ajouter à cela que je suis une femme et une des rares à avoir créer une telle entreprise spécialisée dans la technique du spectacle vivant et de l’audiovisuel. Je souhaite effacer la frontière entre création artistique et technique de réalisation et créer un pôle de compétence de production et de partage grâce au plateau technique proposé. La vitrine proposera des expositions animées pour le plaisir des passants ».

Le Big Bang sur la vitrine de Citylight

Biographie:

L’entreprise Limelight s’était fait connaître entre autres, en 2018 en créant le spectacle d’animation sur la façade du domaine de Certes à Audenge; en 2021 avec le voyage du père Noël au domaine de Raba à Talence et déjà en créant les illuminations 2021 du Grand Théâtre. Soutenus par la région Nouvelle-Aquitaine, Limelight et Citylight ne font désormais plus qu’un pour le développement de « l’art lumière ».

Adresse: Limelight, 200 cours Balguerie Stuttenberg, Bordeaux.

Brigitte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s