Le street art comme vecteur de lien social

Publié par

Depuis 2012, Pierre Lecaroz a comme volonté d’immortaliser le caractère éphémère du street art. Il crée une page communautaire Facebook pour partager l’art urbain bordelais et a fondé une association pour valoriser ces oeuvres.

Inclus dans notre paysage quotidien, le street art est une façon pour les artistes de diffuser largement leurs œuvres. Souvent éphémères, elles sont tributaires des politiques urbaines et sujettes à des détériorations. Désireux d’étendre la visibilité du street art, Pierre Lecaroz fonde l’association Pôle Magnetic, officialisant la « vitrine virtuelle » qu’il avait organisée sur internet. Sa première action associative lui a donné de la légitimité par son importance et son engagement dans le cadre d’octobre rose au CHU Pellegrin. Elle lui a permis permet de constituer un réseau d’artistes important : la fresque géante « This World Is Your World », réalisé par Jeff Aérosol.

Proposer des alternatives créatives et innovantes

« La finalité est de dynamiser la vie de quartier, créer du lien social, faire découvrir les nuances de l’art urbain souvent réduit au tag. Le tag n’est pas du tout représentatif de cette veine artistique. Les modes d’expression urbains sont variés et à l’image de notre diversité » explique Pierre Lecaroz. « L’idée est de programmer des artistes à résonance internationale pour focaliser l’attention sur la richesse du tissu artistique local sans négliger le street art au féminin. Je choisis les artistes selon mon envie de travailler avec eux. Avant d’être des projets artistiques, nos rencontres sont avant tout des aventures humaines et sociales » confie-t-il avec enthousiasme.

Un programme diversifié et engagé socialement

Parmi les moments forts de cette année, l’artiste chilien Mono Gonzalez, pionnier du muralisme sud-américain reconnu mondialement, est actuellement exposé et présent à la galerie. Son exposition « Dignité » a été vernie le 13 mars mais interrompue par le confinement annoncé quelques jours après. Le galeriste pense alors à une manière de faire découvrir l’exposition à distance grâce aux réseaux sociaux et sur un site spécialisé. Elle est actuellement visible jusqu’au 20 juin. Parmi les actions mises en place, à partir du 6 juillet le Magnetic Art Lab hébergera l’opération de vente caritative qui a rassemblé de nombreux artistes parmi lesquels Jeff Aerosol, Speedy Graphito et d’autres artistes mondialement connus. Les profits seront reversés aux étudiants bordelais mis en difficulté suite au confinement et à la crise sanitaire.

Adresse : 

Place Paul & Jean Paul Avisseau 33300 Bordeaux

Contact :

polemagnetic@live.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s