Les Bordelais adoptent la nouvelle place Gambetta

Publié par

La place Gambetta se renouvelle et transforme son architecture, ses espaces de vie partagés, sa circulation, sa végétalisation pour mieux répondre au mode de vie actuel des Bordelais et pour mettre en valeur son patrimoine.

Le 19 février 2021, après de nombreux mois de travaux, la place Gambetta se retrouve et se donne. La nature et le soleil semblent participer à cet événement. Ce qui frappe tout d’abord, c’est la clarté, l’espace, le mouvement et la réduction de la frénésie automobile. Clarté grâce à la transparence qui existe d’un côté à l’autre, la végétation ayant été éclaircie ce qui permet de mettre en valeur les immeubles du XVIIIeme siècle qui l’entourent ; espace car elle se compose de grandes pelouses adossées à de longues bordures en pierre qui entourent la place. La fontaine qui peut se transformer en miroir, jets d’eau ou tout simplement placette de vie a été gardée ; mouvement initié par les chemins qui serpentent, la traversent et rejoignent les différents points géographiques de la place donnant un espace grandissant aux piétons et aux vélos. La partie Est de la place se poursuit par un large parvis, lui aussi piétonnier rejoignant les secteurs de la porte Dijeaux et du cours de l’Intendance. La circulation routière est cantonnée à la partie Ouest ce qui réduit substantiellement l’empreinte carbone du lieu. Enfin, les nombreux arbres (71 au lieu de 38 précédemment), certains centenaires comme les magnolias rappellent que cette place a aussi vocation à être un jardin. Un mobilier urbain sobre mais pratique est accessible. On y trouve bancs, lampadaires modernes, fontaine pour se désaltérer, toilettes publiques, barres de parking à vélo, arrêt d’autobus rénové et un distributeur de sacs pour animaux.

La réponse immédiate des Bordelais à ces changements 

S’il a fallu 3 siècles d’évolution, de la place Dauphine, puis Nationale, pour devenir Gambetta, il n’a fallu que quelques heures pour que chacune et chacun réinvestisse cet espace. Les Bordelais donnent l’impression de re-vivre. Certains sont venus en famille et sont installés sur un banc pour manger ; d’autres ont investi les grandes pelouses, par petits groupes et conversent. Un travailleur est seul couché dans l’herbe pour se reposer et lire son journal ; les plus nombreux sont assis sur les bordures en pierre qui servent de banc. Tellement heureux de se retrouver, un couple a ouvert une bouteille de vin et trinque, leur chien est paisible dans l’herbe. La scène se passe au moment de la pause déjeuner. Alex, 20 ans semble satisfait de ces évolutions, « la place est agréable on peut venir et s’installer sur l’herbe ou sur les bancs en pierre pour manger. C’est propre et accueillant. Dommage qu’il n’y ait pas plus de bancs en bois ». Idem pour Jean-Yves, senior, qui connait la place depuis 1962, « j’apprécie que la place soit aérée ce qui permet de mieux voir l’architecture autour, surtout les mascarons sur les bâtiments, et qu’il y ait moins de circulation automobile ». La frénésie de la vie moderne urbaine semble atténuée, les Bordelais sont posés même s’ils ne sont que de passage dans cet espace apaisant …  Gambetta retrouve sa place dans le cœur des bordelais, au cœur de Bordeaux.

Philippe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s