Bordeaux Chanson: « Tout ce qu’on a le droit de faire, on le fait ! »

Publié par

L’association Bordeaux Chanson, qui depuis 17 ans met en avant la chanson francophone, se confronte, comme tout le secteur culturel, aux restrictions liées à la pandémie. Pourtant, animée d’une inébranlable énergie, elle reste très dynamique et investit le moindre espace de liberté.

« Tout ce qu’on a le droit de faire, on le fait » déclare d’un ton résolu la présidente de l’association, Marine Schnegg, ses yeux clairs pétillant de plaisir. Elle affirme « Il ne faut pas se laisser abattre ! » et explique que depuis le début de la crise sanitaire l’association est parvenue à mettre en place 4 concerts baptisés « déconfinades » chez une maraîchère du Haillan, le festival « Courants d’air » en automne, et des résidences d’artistes débouchant sur des mini-concerts réservés aux professionnels. Le tout avec des jauges restreintes et dans le respect des recommandations officielles bien sûr. L’activité se poursuivra cette année dans les mêmes conditions. Pour les artistes impliqués, privés depuis de longs mois du contact avec leur public; l’émotion est grande. « J’ai l’impression de monter en scène pour la première fois » a confié l’un d’eux à Marine.

Une activité croissante
Mai 2004 : Marine Schnegg et son compagnon se lancent dans l’aventure d’un festival de chansons en français, « Courants d’air ». Puisqu’elle entend promouvoir la chanson, et qu’on est à Bordeaux, l’association créée à l’occasion s’appellera Bordeaux Chanson ! Portée par un accueil très positif, l’association se développe, organise des concerts (au Satin Doll, puis à la fermeture de cette salle, à l’Inox, près de la place de la Bourse), inaugure des collaborations avec les municipalités de Bordeaux, Le Haillan, Léognan…, et gère un deuxième festival « Le Haillan chanté ». Depuis quelques années, une quarantaine de concerts par an ! Sont favorisés les solos et les duos, qui selon Marine constituent le cœur de la création, et une formule inventée par l’équipe et malicieusement nommée « la partie à trois ». Elle amène 3 artistes à préparer un spectacle au cours duquel ils échangeront leurs répertoires, une amicale manière de les faire sortir de leur zone de confort.

Une aventure humaine
Bordeaux Chanson, confie Marine, est une histoire de fidélité : celle du public, des adhérents et des bénévoles, celle des artistes également. Des liens très forts se sont crées par exemple avec Emily Loizeau, Alexis HK, ou J.P.Nataf, soutenus par l’association dès leurs débuts. Les valeurs qui animent l’équipe, du noyau dur (Conseil d’administration, Comité d’écoute) aux très nombreux bénévoles, dictent les choix de l’association : bénévolat, refus du star system, respect et bienveillance. « Bénévole ne signifie pas non compétent ! Nous prônons le partage des savoirs » précise Marine, qui s’est elle-même formée à l’organisation, la comptabilité, la gestion. « Aucun concert n’a jamais été organisé dans un but mercantile, il s’agit toujours de choix du cœur ». Les objectifs poursuivis restent les mêmes : favoriser le contact direct avec le public, l’intimité, vivre des moments intenses. Car, s’enthousiasme Marine : « On doit rentrer dans la chanson comme on rentre au théâtre ».

www.bordeaux-chanson.org

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s