Les déambulations du Chat (re)vues par des Bordelais

Publié par

Des séniors bordelais dans les pattes du chat : Invitation au voyage lors d’une de leurs promenades au gré des oeuvres de Philippe Geluck, exposées jusqu’au 2 octobre sur les quais de Garonne.

Il s’agit d’un groupe de séniors, qui se retrouve au fil de l’actualité des manifestations culturelles : spectacles, expositions, visites de lieux, …, avec comme règle d’or la gratuité ou la modicité du droit d’accès. Evelyne précise leur manière de faire, « chacun sélectionne ses propositions et les transmet aux autres. On retient ce qui nous intéresse. C’est libre et sans contrainte. ». Des moments de convivialité ponctuent la journée : le repas de midi à la cantine du Garage moderne. L’escapade se termine par un pot, ni au « Chat noir », ni au « Chat qui fume », mais sur les quais dans une brasserie bien connue des Bordelais. Anne ajoute, « la convivialité est aussi importante que les activités. Aussi, suivant le programme de la journée, on se retrouve aussi pour un pot avant l’activité ou avant de se séparer. Parfois les deux. C’est l’occasion d’échanger des informations les uns avec les autres ».

Promenade sous le signe de l’humour

Ils mettent leurs pas dans les empreintes du « CHAT » de Philippe Geluck, invitation à leur lecture humoristique avec « leur patte », de leur promenade sur les quais. Aujourd’hui, dans le groupe, l’humeur est à l’humour et chacun fait assaut de jeux de mots inspirés par les mises en scène du Chat et qui enrichissent les plaques des statues à la manière des phylactères en BD (bulles des Bandes dessinées). Benoît explique, « nous lisons à la manière de… notre fantaisie, les déambulations du « CHAT » et suivons l’exposition de cha…pitres en cha…pitres, tout en faisant un pas de deux ou de côté, avec des entrechats ». Si le « cha…rrie » « de ce joyeux groupe jouant à chat » fait « souri…re », chacun peut aussi vivre sa propre lecture des « déambulations du chat », tant il est vrai que chaque aventure, individuelle ou collective, peut se transformer en « rêverie de promeneur(s) solidaire(s) », comme ici sur les quais de Garonne.
Bertrand BARRIEU

Infos : www://httpsgaleriedx.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s