Connaissez-vous les œuvres « biz’art » ?

Publié par

Simple curiosité ou soif de culture ? Des seniors de la résidence Magendie ont participé en juillet à un atelier sur les œuvres les plus bizarres de l’histoire de l’art. L’occasion de découvrir ou de revoir les créations de peintres illustres, tels Picasso ou Francisco de Goya! Interview de Jérôme Laborde, enseignant en histoire de l’art, sur ces ateliers qui stimulent la curiosité et ravivent la mémoire des séniors.

Pourquoi le thème de cet atelier et quel est son objectif ?

J’organise des conférences sur l’histoire de l’art. Je découvre, dans mes recherches, des œuvres parfois plus bizarres que d’autres. Je les isole,  j’en constitue une série, et j’imagine des ateliers comme celui-ci pour répondre à la curiosité des publics.

Comment se caractérisent ces œuvres ?

Elles sont surprenantes. Les gens me disent : « on n’a jamais vu ça ! »  . Même chez un grand artiste portraitiste espagnol comme Francisco de Goya [1746 -1828], on s’attend à  ne voir que des portraits. On découvre tout à coup des œuvres comme  « Le Sabbat des sorcières », [tableau de peinture de rituel de sorcellerie] avec le grand bouc qui dirige le sabbat. Les gens se demandent si ce sont vraiment des œuvres de Goya. Il en est de même chez Léonard de Vinci [1452-1519], avec des portraits étranges de femmes ressemblant à des hommes, et d’araignées géantes de cinq mètres de haut. Il en est ainsi également avec une artiste designer grecque : Katerina Kamprani. On  la prend dans la main. On pique la nourriture. Mais il est impossible de manger avec. Elle tombe, car, entre les deux extrémités, il y a une chaîne, et on ne peut pas s’en servir.

Que révèlent ces œuvres à la fois de leurs auteurs et de la société ?

On demande aux designers, aux grandes enseignes de proposer des articles les plus pratiques, les plus beaux, et qui ont du succès. Nos artistes désirent, eux, prendre le contre-pied de cette tendance, et ils créent  des tableaux d’objets les plus inconfortables possible. Pour autant, ces tableaux ont du succès. Ils s’arrachent de tous les côtés. Les gens les trouvent très amusants !

Avez-vous  des projets d’ateliers sur ces œuvres d’art bizarres ?

Oui, au moins une quarantaine ! Depuis la préhistoire jusqu’à l’art contemporain, et de Léonard de Vinci à Francisco de Goya, ou sur Yayoï Kusama, une artiste japonaise contemporaine de 90 ans. Elle a un succès incroyable. Lorsque j’anime un atelier pour des seniors, elles s’exclament : « Elle est plus vieille que nous, et pourtant elle est connue le monde entier ?». Yayoï Kusama continue, à son âge, de créer, d’exposer partout ses œuvres, comme actuellement à Paris [jusqu’à la fin du mois d’août]. C’est motivant pour tous.

Yandam Kolani

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s