Une exposition bigarrée au CAPC

Publié par

Le Musée d’Art contemporain (CAPC) installe une exposition de l’artiste tanzanienne Lubaina Himid intitulée « Naming the Money » jusqu’au 23/02/2020.

Lubaina Himid née en 1954 à Zanzibar et quitte sa Tanzanie natale vers l’Angleterre à l’âge de 4 mois, à la mort de son père. Sa mère, designer, elle se dirige naturellement vers des études d’art, puis d’histoire, s’interrogeant sur la marginalisation de la diaspora noire dans la société contemporaine. Dans les années 80, elle sera une figure active du mouvement British Black Art, mouvement développé suite aux lois anti-immigration de Margaret Thatcher, et destiné à valoriser les œuvres d’artistes noirs souvent exclues de l’histoire de l’art dans la culture et les médias.

Naming the Money : Nommer l’Argent

Initialement titrée « Gifts to Kings (cadeaux aux rois) , l’exposition « Naming the Money  » fait référence à l’esclavage au XVIII ème siècle. Comme le souligne Alice Motard, commissaire de l’exposition,  » dans ces années-là les seules représentations de noirs sont celles d’esclaves et de serviteurs ». Les esclaves sont le symbole de la richesse. Leur identité est changeante passant de leur nom de naissance africain à un nom de commodité après la vente en esclavage. Ces faire-valoir n’ont aucune existence propre. Cette exposition comporte 90 des 100 silhouettes peintes aux couleurs chatoyantes sur du contreplaqué. Là un homme qui caresse son chien, là une femme avec un râteau et des herbes dans la poche de son tablier, là un violoncelliste…Ils sont céramistes, cartographes, violoncellistes, dresseurs de chiens, fabricants de jouets, joueurs de tambours, cordonniers, herboristes, danseurs, peintres… Et chaque personnage murmure son histoire dans une bande-son qui passe :  » My name is Walukuga, they call me Sam… » A cette exposition est associée 9 dyptiques de l’artiste aux motifs géométriques et abstraits intitulée « Zanzibar« . Pour la petite histoire, il est intéressant de se rappeler que l’entrepôt Lainé (construit en 1824) abritant aujourd’hui le Centre d’Arts Plastiques Contemporains (CAPC) était destiné au stockage de denrées provenant des colonies et fruit en grande partie du travail des esclaves.

Infos pratiques

CAPC 7 rue Ferrère 33000 Bordeaux

Horaires : mardi au dimanche de 11h00 à 18h00

Fermé le lundi et les jours fériés

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s