Garder le lien grâce aux appels!

Publié par

Alors que les nouvelles règles de vie se sont imposées à l’ensemble de la population, les services municipaux dédiés, ainsi que l’ensemble du monde médico-social du territoire se sont organisés pour maintenir une continuité des services publics auprès des seniors. Parmi les nombreuses actions visant à maintenir le lien social, les appels de convivialité sont aujourd’hui inscrits dans le quotidien des aînés les plus isolés.

Ainsi, dès la semaine du 16 mars, les appels de veille auprès des personnes les plus isolées ont démarré en s’appuyant sur la méthode établie dans le cadre du plan canicule – 500 destinataires – afin de garder le lien à raison d’au moins deux appels par semaine, et de proposer de l’aide en cas de besoins pour les courses du quotidien par exemple ou encore pour mettre en place une solution d’aide à domicile ou de livraison de repas. Très rapidement, la liste des destinataires s’est élargie aux habitants des Résidences Autonomie ainsi qu’aux adhérents des Clubs et Ateliers seniors de Bordeaux, représentant un peu plus de 1000 personnes supplémentaires.

Un réseau de volontaires et bénévoles fortement mobilisé

A l’autre bout du fil, les appelants proviennent d’horizons variés dont la liste suivante n’est pas exhaustive : volontaires en service civique de l’association Unis-Cité, salariés ou bénévoles des centres d’animation des quartiers de Bordeaux (ACAQB, DPPS et DGCS) ou encore l’ensemble des équipes de la Direction Générations Seniors et Autonomie de la ville de Bordeaux. Parmi eux, bon nombre débutent dans cet exercice d’écoute qui demande disponibilité et empathie et dont la gratification peut prendre la forme d’un conseil avisé venant de la solide expérience de vie de son interlocuteur. C’est également et surtout un lien de confiance qui se crée au fil des heures passées à écumer des sujets de conversation, qui vont de simples banalités aux confidences les plus intimes.

Des sujets de conversation intarissables

Bien sûr, chaque appel est différent, en fonction de l’humeur du jour, de la météo et de l’actualité, car le contexte de la pandémie est un fort vecteur d’anxiété pour chacun. D’abord le point sur le moral du moment, puis les questions liées aux dernières directives et mesures. Puis vient le moment de l’échange plus personnel : au fil du temps, la conversation est de moins en moins unilatérale, et le dialogue s’installe de manière partagée. Après la prise de nouvelles de l’entourage et de la famille de chacun on est prêt pour partager ses recettes, ses passions musicales ou une multitude d’anecdotes hautes en couleurs … il y a également ceux, qui comme au sein du service d’animation de la mairie, s’adonnent à des jeux téléphoniques à base de devinettes et autres énigmes.

Et après ?

Des deux côtés du combiné il y a le partage de souvenirs et parfois une commune nostalgie du passé, car dans ce contexte inédit, chacun des interlocuteurs vit – à sa mesure – les conditions bouleversantes des mesures sanitaires de distanciation physique et sociale. Ces appels de convivialité sont maintenus malgré la première phase de déconfinement à l’œuvre depuis le lundi 11 mai. Petit à petit, ils seront moins fréquents et plus espacés pour accompagner les seniors en douceur vers la reprise d’une vie plus « normale » tout en permettant aux appelants de reprendre pieds dans leur activité professionnelle. Certains duos appelant/appelé se rencontreront physiquement lorsque le contexte sanitaire le permettra!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s