Magique Bassin des Lumières

Publié par

Jusqu’au 3 janvier 2021, la base sous-marine de Bordeaux convertie en lieu d’exposition accueille une exposition numérique haute en couleur intitulée « Le bassin des lumières ». Gustav Klimt, peintre autrichien et Paul Klein peintre musicien allemand inaugurent cette nouvelle forme d’art.

Un nouveau concept de l’art? Si on veut. Mais certainement une incitation à conduire le visiteur au musée. Car l’art immersif est spectaculaire, lumineux et est bien évidemment associé au numérique. Les œuvres mêlent son et mouvement. Utilisant la technique du « mapping vidéo « , les images recouvrent et épousent parfaitement toutes les parois du lieu, murs, sol et plafond. Les projections permettent au spectateur de se transporter dans un monde en 3 dimensions et d’explorer les moindres détails des œuvres projetées.

BétonEau-Art

Gigantesque,la basse sous-marine de Bordeaux est aujourd’hui le plus grand centre d’art numérique au monde. Les chiffres donnent une idée de la démesure de l’exposition : 4 bassins de 110 mètres de long, de 2 mètres de large et 12 mètres de haut, 13000 mètres carrés de superficie totale,12 000 mètres carrés de surface de projection, 3000 mètres carrés de surface déambulation, 90 vidéos projecteurs et 80 enceintes, 100 km de fibres optiques. En simultané, plusieurs expositions sont présentées. Autour des bassins, l’exposition « Gustav Klimt, d’or et de couleurs » fait découvrir durant une quarantaine de minutes l’artiste viennois, figure majeure de la Sécession en 1897, précurseur de l’art moderne, et ses représentations du corps féminin, des portraits, des paysages, et sa période dorée au cours de laquelle les feuilles d’or apportent une tonalité chatoyante à des œuvres telles « Le baiser » et le « portrait d’Adèle Bloch Bauer ». Accoudé au bord d’un bassin ou déambulant sur une passerelle, le spectateur continue son immersion avec la création « Paul Klee, peindre la musique ». Spécialement conçue pour épouser les murs et jouer avec les reflets d’eau de l’ancienne basse sous-marine, cette exposition entraîne le visiteur de l’ouverture d’un opéra dans une ville imaginaire à un concert subaquatique au milieu de poissons d’or et multicolores, en passant par le rythme de ses structures géométriques. Des dizaines de marionnettes concluent cette parenthèse enchantée entre peinture et musique. Au sein des Bassins des Lumières, le Cube est un espace dédié à la création contemporaine. Pour cette première année, l’espace accueille le studio de création turc Ouchhh qui conçoit des expériences en se basant sur l’intelligence artificielle. La création « Océan Data » qui mêle art, science et technologie, induit le visiteur au cœur d’un océan digital et contemplatif. Le Cube présente également une exposition intitulée « Anitya » retraçant l’histoire de la base sous-marine. Cette création guide le spectateur dans le temps, sous l’occupation, puis l’industrie militaire, jusqu’à l’abandon puis la renaissance par la culture. Enfin, la Citerne immersive , cylindre de 155 mètres carrés et de 7 mètres de haut, permet au visiteur de s’asseoir ou s’allonger afin de rêver autrement. Des morceaux choisis de Wagner, Strauss, Beethoven,Chopin, Puccini, Rachmaninov et Warenberg, Lehar et Glass accompagnent les différentes exposition, emportant le spectateur dans une sorte d’exposition numérique symphonique.

Informations pratiques

Base sous-marine de Bordeaux

http://www.bassins-lumieres.com

Expositions projetées en continue

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s