Le « lifting » de la place Amédée Larrieu

Publié par

Anciennement place de Pessac, la place Amédée Larrieu doit son nom au préfet de la Gironde, en 1870. Le ravalement de la ferronnerie et de la fontaine, terminé au printemps 2021 a révélé un « petit bijou » plein de charme et réveillé le quartier.

En 1896, monsieur Larrieu fils offre à la ville de Bordeaux une somme substantielle pour agrémenter cette place qui portera le nom de son père, et lance un concours. La Mairie reçoit plus de 50 candidatures et 23 projets aboutis sont déposés en 1897. Le 1er prix est attribué au projet « Burdigala » de M. Verlet, sculpteur et MM. Bauhain et Barraud, architectes, pour une fontaine symbolisant l’activité portuaire et vinicole de la ville. Le projet fait face à de nombreux contretemps : « il aura fallu 5 ans pour doter la place d’un nouveau décor mais c’est un ensemble complet, particulièrement original qui s y trouve maintenant implanté » écrit Mme Lacroix-Spacenska. Inauguré le 15 mai 190, le square,clos par des ferronneries, engazonné et planté d arbres constitue un havre de paix… avant de disparaître sous la noirceur des pierres et ferronneries.

La place, sa renaissance

20 ans d’oubli avant une renaissance au printemps. Située de façon excentrée du centre-ville, cette place reçoit peu de visiteurs extérieurs et de touristes mais les habitants du quartier apprécient le charme et la fraîcheur de la fontaine, l’ombrage des arbres feuillus, et l’implantation de bancs confortables. De la grille centrale adossée à l’ancien marché et encadrée de massifs néo Louis XVI, R. Coustet écrit « mélange de pierre et de fonte, alliance des styles Rocaille et Art nouveau, l’ensemble de la place est le chef d’œuvre de l art 1900 ». La fontaine, rehaussée par un socle au milieu d’un bassin représente les deux activités de Bordeaux : culture de la vigne et commerce portuaire, un voilier porte un nymphe sur une face et sur l autre sont sculptés deux tritons et un cep de vigne. Au sommet, une femme saisit une grappe de raisin d’un panier porté par un chérubin. Quelques éléments étonnants complètent les deux faces : des escargots, un homard, une tortue…

La place aujourd’hui

.

Une petite Pizzéria,ouverte il y a 5 ans a pu installer sur la place des tables accueillantes, recevant à midi employés et commerçants proches et le soir les familles. Fred le jeune propriétaire, fier de son implantation explique : « la pizzeria est à l intersection de deux quartiers, un quartier famille et un quartier chic qui se côtoient sur sa terrasse et se complètent. Le confinement en distance a été pour moi bénéfique en recentrant les sorties des habitants » La vie de quartier s’est développée, la place est devenue un lieu de rencontre et en fin d après midi, on y trouve les propriétaires de chiens, des familles avec enfants, poussettes et vélos et des joueurs de pétanque : « des échanges se créent, dit Corinne qui vient tous les jours avec son chien Nino, que les périodes difficiles que nous traversons rendent précieux ».

Place Amédée Larrieu – intersection rue LouisMie et rue de Belfort. Bordeaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s