Nuit de la solidarité, connaître pour agir !

Publié par

Harmonie Lecerf est adjointe au maire de Bordeaux, chargée de l’accès aux droits et des solidarités. Elle explique pourquoi la ville s’engage dans l’opération « Nuit de la solidarité » qui consiste à recenser les sans-abris à Bordeaux, le 20 janvier prochain, de 18h à minuit, en faisant appel aussi à des volontaires.

SR: Quelles données souhaitez-vous récolter par cette action?

Harmonie Lecerf : « Ce recensement rentre dans les missions du centre communal d’action sociale (CCAS), qui doit procéder à l’analyse des besoins sociaux. Or concernant le sans-abrisme, nous avons, selon les sources, des chiffres qui varient de quelques dizaines à plusieurs centaines dans Bordeaux intra-muros. Nous avons aussi de nombreuses questions à leur sujet : quelle est la répartition entre les femmes et les hommes ? Ont-ils des animaux avec eux ? Quelles sont leurs difficultés en matière d’alimentation ? D’hygiène ? Quel âge ont-ils ? Quelles sont les raisons de leur situation de sans-abri ? Peuvent-ils accéder aux soins, et si non pourquoi ? Quels sont leurs besoins, leurs attentes ? Nous pensons que la situation de pandémie a aggravé la situation« .

SR : À quoi servira ce diagnostic?

Harmonie Lecerf : « Nous avons un programme municipal de résorption du sans-abrisme à Bordeaux, car nous sommes face à un phénomène systémique et durable. Les analyses que nous tirerons de ce recensement permettront d’inscrire notre action dans la durée. Nous répondons dans l’urgence avec des places en hôtel. mais c’est toute la question de l’hébergement social qu’il faut réexaminer pour apporter des réponses adaptées, durables et à la hauteur des besoins ».

SR: Quelle est la portée citoyenne de cette action?

Harmonie Lecerf : « Nous aurons des premiers chiffres 24 heures après l’opération et ensuite des analyses plus complètes plusieurs semaines ou plusieurs mois après, dans le cadre d’un comité scientifique constitué à cet effet. Ce type d’action existe déjà. Cette année, une vingtaine de villes participeront, le 20 janvier, à cette démarche. Mais cette nuit n’est pas (seulement) une démarche technique nécessaire. C’est aussi, à travers la mobilisation de 450 volontaires bénévoles, l’émergence d’une prise de conscience et l’expression d’une citoyenneté active et solidaire« .

Infos pratiques: La nuit de la solidarité est menée par la mairie de Bordeaux et le CCAS, en partenariat avec l’INSEE et la DIHAL.

Pour voir les conditions et modalités de participation : https://www.bordeaux.fr/p148833/la-nuit-de-la-solidarite

Vous y trouverez la charte d’engagement éthique et un guide du bénévole.

Inscription en ligne ou à nuitdelasolidarite@mairie-bordeaux.fr

Photo by Mihály Köles on Unsplash

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s