« Vieux »: un documentaire à contre courant !

Publié par

Ce court documentaire est en totale contradiction avec un contexte qui montre la stigmatisation des personnes âgées, leur dénigrement par les jeunes et la maltraitance en EHPAD. Il fait découvrir tout l’inverse des clichés véhiculés sur les EHPAD. D’une durée de 30 minutes, « Vieux » est réalisé par une jeune réalisatrice de 27 ans, Élise Sintot. Elle met en scène des «  EHPAdiens (nes) », ravis (es) et des soignants parfois complices, parfois en parfaite osmose. Les prochaines projections auront lieu les jeudi 6 octobre à la bibliothèque Flora Tristan à 15h et mardi 11 octobre à la bibliothèque Pierre Veilletet Cauderan à 14h. Des rendez-vous à ne pas manquer!

YL : Comment vous est venu l’idée de ce documentaire ?

Élise : « Je venais de finir mon Master Documentaire à Bordeaux Montaigne et j’étais en service civique à l’EHPAD Bel Croix de Floirac où j’ai fait de très belles rencontres avec des personnes touchantes, drôles et pleines de vie. L’ambiance était chaleureuse, service animatrice, direction, tous profondément impliqués, et surtout « bienveillant ». L’idée de mettre « Ça » en image s’est imposé ».

YL : « le jeux des acteurs.trices est saisissant, comment avez vous réussi à atteindre un tel résultat » ?

Élise: « L’établissement avait un projet clair sur « La Bien Traitance » à travers des ateliers vidéo consistant en des jeux de rôle entre personnel et les pensionnaires dans un but pédagogique de formation tout en créant des liens concrets ».

YL : « Vous n’avez pas rencontré de difficultés pour les dialogues » ?

Élise : « Justement, c’est là que je me suis rendu compte de l’horreur des préjugés : ils avaient un besoin naturel de s’exprimer, des tas de choses à dire, c’est venu tout seul :

  • M. M, ancien combattant en Algérie évoquait les horreurs de la guerre, les copains, les retrouvailles.
  • Mme C, couturière depuis l’âge de 14ans, passionnée par son métier a même réalisé de nombreux costumes pour Jaques Chaban Delmas.
  • Mme M regrettait de ne pas avoir eu d’enfant, et pour conjurer ce mauvais sort, ne cessait de chanter gaiement de vielles chansons.

L’émotion était palpable lors de la 1ère projection où presque tous.tes les acteurs.rices étaient présents.es, très fiers.es, regrettant l’absence de leurs complices déjà disparus.es. Les projections ont eu lieu : à la maison de quartier US Chartons lundi 3 octobre dans le cadre de la Semaine Bleue, le 4 octobre à la bibliothèque du grand Parc à 16 h. Élise Sinto attend une confirmation de diffusion sur une chaîne de télévision internationale et projette une prochaine réalisation sur le sujet.

Infos pratiques:

Prochaines dates: Jeudi 6 octobre à la bibliothèque Flora Tristan à 15h et mardi 11 octobre à la bibliothèque Pierre-Veilletet Cauderan à 14h.

Yannick

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s