L’académie des sciences et des belles-lettres, une institution Bordelaise!

Publié par

L’académie des sciences de Bordeaux, créée sous Louis XIV dans le but d’aider au développement de la science, des idées, des travaux et des recherches des académiciens, s’oriente davantage aujourd’hui vers une mission de conservation et de communication.

À l’instar de la société, l’académie a évolué tout comme ses structures et ses objectifs. Le recrutement s’ouvre dans un esprit pluridisciplinaire, professeurs d’université, architectes, avocats, militaires, écrivains, scientifiques, dans le but de créer un groupe de réflexion, d’études, de recherches dans tous les domaines. Depuis 1819, l’Académie publie chaque année la transcription de l’intégralité de ses séances, soit plus de 148 volumes! Ces dernières années, « la raison d’être de l’académie se situe davantage dans la conservation et la diffusion de la culture et du patrimoine » explique Alain Berreau, le secrétaire, avant d’ajouter, « on est dans l’ère de la communication et du numérique ». Sa volonté est de toucher un nouveau public. Pour cela, il développe les séances publiques et les conférences. Les 40 académiciens sont complétés par 40 membres résidents, des membres honoraires, des membres d’honneurs qui apportent plus de connaissances, de variétés, d’expériences, de notoriété comme par exemple Denis Mollat, directeur de la librairie Mollat, le professeur Carpentier, inventeur du cœur artificiel, Bernard Bigot, ancien administrateur général du CEA. Toutes ces personnes sont élues, parlent de leurs activités et participent à la diffusion de l’information sur l’existence de l’académie. À cette liste, s’ajoutent plus récemment 20 membres associés, directeurs de musées, des archives , des PDG de l’industrie (groupe Fayat, Dassault), et enfin les membres correspondants. Pour dynamiser la communication, l’académie participe aux journées du patrimoine, organise des événements comme le colloque sur le feu prévu le 5 décembre. De nouveaux prix voient le jour comme le prix du patrimoine obtenu par la Société Socra pour la restauration des colonnes Rostrales et l’archange St Michel. L’année 2020 verra naître 2 nouveaux prix, le prix de l’innovation et le prix de l’éloquence. Ces prix seront célébrés par le maire, protecteur de l’Académie. Chaque année l’académie décerne ainsi une vingtaine de prix qui concernent tous les domaines et s’attache à honorer plus particulièrement des œuvres consacrées à la région ou des auteurs régionaux.

Une académie historique

Le 5 septembre 1712, Louis XIV signe à Fontainebleau les lettres patentes qui créent l’académie royale des sciences, des belles-lettres et arts de Bordeaux. Ce qui est considérée comme une copie de l’Académie française pour la province. Quarante académiciens représentant la référence absolue dans leurs activités, sont élus à vie pour se consacrer au développement des sciences et conseiller les autorités. L’académie de Bordeaux est la première en Europe à créer dès 1715 un prix de physique, puis en 1720, un prix de mathématique. En 1732 Jean Jacques Bel lègue à l’académie son hôtel particulier et sa bibliothèque rue notre Dame. Saisie par la révolution, elle est logée par la mairie à l’Athénée puis aux archives municipales pour finalement poser ses valises dans l’hôtel des sociétés savantes, place Bardineau.

Bibliographie: Actes de l’académie – un passé qui éclaire l’avenir 1712/2012

Infos pratiques

Le 5 décembre: Séance publique à 14h30 à la station Ausone de la librairie Mollat sur le thème du feu.

Le 12 décembre: Remise des prix 2019 de l’académie à 15h.

Adresse: 1 Place Bardineau, 33000 Bordeaux

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s