Le Poquelin Théâtre à l’heure du Québec avec « Quatre à quatre » de Michel Garneau!

Publié par

Pour débuter février, le mois le plus blanc de l’année, Jean-Claude Meymerit, directeur, met Le Poquelin Théâtre à l’heure québécoise. Rendez-vous les samedi 8 février à 20h et dimanche 9 février à 15h pour assister à la pièce « Quatre à quatre » à Bordeaux-Bastide.

Au programme : la compagnie mérignacaise Le Théâtre de Zélie, bientôt vingt ans d’existence, présente « Quatre à quatre« , une des nombreuses pièces, bien connue, d’un auteur contemporain de la Belle Province canadienne, Michel Garneau. Né en 1939, comédien, poète et musicien, mais aussi québécois et francophone, défenseur de la langue française et du joual*, son engagement lui vaut une incarcération à l’occasion des événements d’octobre 1970**.

Entre rêves et détestation

« Quatre à Quatre » raconte avec mélancolie parfois, précision et poésie, les vies, aspirations, caractères, rêves, reproches ou détestations de quatre femmes d’une même famille : arrière-grand-mère, grand-mère, mère et fille. Et l’amour aussi : « l’amour existe c’est sûr / pour qu’on en souffre autant »…Rythme, style, saveurs, et pittoresque des mots ! C’est sans fioritures, simplement, que ces femmes s’interrogent dans cette oeuvre: « Si ça peut vous consoler les filles/ moé j’a jamais compris qu’y’avait queque chose
à comprendre/ à part qu’la brume est épaisse /pis qu’on voét jamais parsonne/ ma mère avait un flocon d’neige dans tête / pis a pensait que l’monde était bâti d’même. » La devise du Québec revendique les liens : « Je me souviens ». On est toujours l’enfant d’une lignée, confirme Michel Garneau.

Éric

*Langue populaire québécoise avec ses écarts syntaxiques, lexicaux, phonétiques, ses anglicismes.

**Le Front de Libération du Québec, groupe terroriste formé en 1963, veut l’indépendance du Québec. Il kidnappe le délégué commercial britannique James Cross puis le ministre du travail et de l’immigration de Québec, Pierre Laporte. Ce dernier est exécuté. En suit une réaction virulente du gouvernement canadien libéral Trudeau (Pierre-Eliott) qui déclare un état d’« insurrection appréhendée » aux termes d’une Loi sur les mesures de guerre. L’armée est mobilisée avec la police, la crise est majeure.

Au Poquelin Théâtre – Les bains douches, Bordeaux-Bastide.

Samedi 8 février 20 h

Dimanche 9 février 15 h

Le nombre de places est limité. La réservation est donc obligatoire.

Le Poquelin Théâtre – Aux bains douches – 9 rue Etobon-Chenebier, 33100 Bordeaux-Bastide, Tél. 06 87 54 96 05 .
Tram A : « Jardin botanique ».
Courriel lepoquelintheatre@orange.fr
http://lepoquelintheatre.unblog.fr

Théâtre de Zélie, 2, rue Jules Renard, 33700 Mérignac, Tél. 06 82 94 08 50.
Courriel theatrede.zelie@laposte.net

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s