Les nageurs sauveteurs veillent au grain

Publié par

L’été arrive petit à petit et les habitués de la plage de Bordeaux Lac reprennent leurs droits. Du 1er juin au 31 août, de 11h à 19h, une équipe de nageurs sauveteurs en assurent la sécurité.

Aujourd’hui, le drapeau est orange. La vigilance est donc accrue! C’est une équipe de 8 nageurs sauveteurs et de 2 maîtres nageurs qui ont en charge la surveillance de la plage. Le chef de poste et son adjoint ont la responsabilité de la sécurité, avec sous leur responsabilité 8 sauveteurs, pour la plupart des étudiantes et étudiants qui en font leur job d’été. Titulaires du BNSSA et du PSE2, leur tâche est plus compliquée qu’on ne puisse l’imaginer, surtout en période de forte affluence, où 3000 personnes peuvent s’agglutiner sur le sable et 900 dans l’eau. La particularité de l’eau du lac est qu’elle est trouble ce qui entraîne une difficulté supplémentaire en cas d’intervention grave. En binôme sur deux miradors, les sauveteurs scrutent la zone de baignade, tandis qu’un autre assure la surveillance au bord de l’eau. Tous sont munis de radios permettant une communication constante indispensable en cas d’intervention. Mais comme le souligne le chef de poste , Éric Moricet, « il y a trop d’enfants perdus et seuls au bord de l’eau; la surveillance incombe prioritairement aux parents‘.

Des missions diversifiées

Si la mission générale des sauveteurs est bien sûr la surveillance du bain, la sécurité et les soins, ils ont aussi une casquette préventive en faisant respecter le règlement de la plage en matière de propreté, d’interdiction d’alcool, de respect mutuel et de conseils particuliers en cas de forte chaleur. « Les pertes d’enfants, les malaises et petits bobos soignés à l’infirmerie mise à notre disposition, sont nos principales interventions », précise Eric Moricet. Les interventions nautiques sont heureusement moins nombreuses, dues à une délimitation des zones de baignade par des lignes d’eau, mais surtout à la vigilance des sauveteurs, qui rappellent les baigneurs aventureux ou indisciplinés par un coup de sifflet énergique. La propreté de la plage est assurée par une cribleuse qui opère deux fois par semaine. Quant à la qualité de l’eau, elle est analysée une fois par semaine sous l’égide de l’ARS*. L’interdiction et l’autorisation de baignade font systématiquement l’objet d’un arrêté préfectoral. Une plage urbaine qui mérite le détour et qui ravira petits et grands.

Patrick et Antoine

Infos pratiques:

BNSSA : brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique

PSE2 : premiers secours en équipe de niveau 2

ARS : agence régionale de santé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s