FIFIB 2021: Une ouverture sur le jeune public

Publié par

Le festival du film indépendant de Bordeaux n’a pas oublié les enfants auxquels il a consacré trois programmes de films d animation précédés chacun de petits dessins animés humoristiques. Il en ressort une volonté de mettre en avant, dans le monde traditionnel des contes de fée, une affirmation de soi des princesses et leur volonté d’échapper à la condition féminine imposée : par le choix de l’amour dans « la Princesse et le bandit » ou le choix d’un métier dans « Zebulon le dragon et les médecins volants ». Dans ce conte la Princesse obtient, après quelques péripéties, le droit de renoncer à la couronne pour suivre sa vocation de soigner les animaux. « Moi aussi quand je serai grande » déclare Maya (quatre ans) en sortant de la salle, je serai médecin des animaux ». Beau programme pour susciter des vocations.

Chantal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s