Promenade au Parc Rivière

Publié par

Situé au cœur du quartier Tivoli, le parc Rivière s’étend sur 4 hectares. Ce discret écrin de verdure à l’histoire riche est en phase de transformation pour s’adapter aux besoins du quartier.

« Une famille De la Rivière » possédait au XVII e siècle un bourdieu*dans cette zone marécageuse. En 1827, le domaine fut racheté par le baron de Luze : il fit construire un château néogothique et planter un parc qui formèrent le domaine de la Rivière » décrit Robert Coustet dans l’ouvrage ‘Le nouveau Viographe de Bordeaux‘. La ville acquiert en 1979 le parc qui devient un jardin public de quatre hectares, la maison, inhabitée, n’est plus qu’une ruine, conservée en tant que vestige de l’histoire et intéressante comme refuge de la LPO (Ligue de la Protection des Oiseaux). Didier Coquillas-Sistach, docteur en histoire, le définit comme « petit domaine boisé, isolé au milieu de la densité de la ville, le parc Rivière de Bordeaux abrite une faune et une flore variées, parfois cachées aux yeux des visiteurs. Entre les promeneurs et l’activité de la Maison du Jardinier, les écureuils, oiseaux, insectes ont fait de ce poumon vert un étonnant îlot de bio diversité « .

Le parc Rivière en plein réaménagement

Le parc comporte des arbres « remarquables » tels que le cyprès chauve classé au même titre que l’arbre de Judee de L hôpital c. Perrens où la glycine des Archives Municipales. Le parc ornemental expose des espèces locales, chênes, charmes, châtaigniers. La particularité du parc est de garder le bois mort sur pied pour y loger rongeurs et insectes. Et, les insectes alimentent la multitude d’oiseaux actifs même en hiver : martinets, grives, pouillots véloces, mésanges longues queues, corneilles, gobe-mouches gris … que l’on peut apercevoir en traversant le parc et reconnaître par leurs cris très spécifiques. Gaël, guide du site, précise : « on dit que les martinets ne se posent jamais, il est vrai qu’ils sont toujours en vol même pour dormir. Ils se posent par contre au moment de la reproduction et de l’élaboration des nids ».

La Maison du jardinier, espace pédagogique installé en 2004 dans les anciennes écuries, est animé par deux jeunes jardiniers qui entretiennent les lieux (sans produits phytosanitaires) et animent des ateliers auprès des enfants (63 écoles fréquentent les lieux) et les pensionnaires de maisons de retraite heureux de partager des moments conviviaux et s’exercer à l’atelier « bulbes ». Le samedi sont organisés sur rendez-vous des matinées thématiques : cuisine, distinction des arbres, nichoirs, phytothérapie … Un « point rencontre » pour chiens est délimité dans le parc et nombre de propriétaires discutent à proximité pendant que leurs chiens s’ ébattent librement. « Je viens tous les jours, dit Antoinette accompagnée de son labrador, même en hiver ce parc vit, la végétation résiste au mauvais temps et les jardiniers sont disponibles et créent du lien social autour d’eux ». Dernier attrait du parc, l’espace jeu pour les enfants, agrandi et embelli récemment par la ville de Bordeaux , et suivi en 2022 d’aménagements conviviaux et sportifs pour répondre aux objectifs : « plus de nature, de sécurité et de mixité sociale ».

*Bourdieu : petite propriété campagnarde.

Promenade parc Rivière : Terre et Océan. Monsieur Coquillas-Sistas Monsieur Gaël Barreau : contact@ocean.asso.fr

Parc Rivière : 05 56 43 28 90

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s